5 conseils pour des supports de présentation impactants DANS LE MONDE DES ETUDES

1. Faire vivre la parole du répondant

Les verbatims issus des études quantitatives et qualitatives sont des mines d’or pour les directions marketing, mais rien de plus soporifique qu’une lecture de ces derniers en présentation orale. Insérer des extraits audios et vidéos viendra donner vie aux résultats par la voix du client lui-même et renforcer le message.

2. Une image vaut mieux qu’un tableau !

Si aujourd’hui la data visualisation est au centre des débats, c’est parce que nous sommes confrontés à l’explosion du big data dans notre quotidien : 90% des données mondiales actuelles ont été créées au cours des 2 dernières années selon McKinsey. Face à cette overdose de chiffres tous azimuts, il convient d’aller à l’essentiel. Alors, parfois, une image aura plus d’impact qu’un tableau de chiffres.

3. Et parfois encore mieux : un dessin !

Testé depuis quelques mois chez EDinstitut, l’introduction de dessins dans les livrables a eu pour conséquence de personnaliser encore plus l’expérience auprès de ses clients. Réalisés sur mesure pour chaque projet, ils font passer le message exact choisi par le chargé d’études ; sans compromis.

4. Une histoire plutôt qu’un discours

Trop souvent, une présentation de résultats se contente de suivre de manière linéaire le plan du questionnaire ou du guide d’entretien. Pourquoi ne pas raconter une histoire ? Partez des conclusions pour revenir au point de départ de votre argumentaire par exemple. Certains outils permettent également de gérer une présentation non linéaire : Prezi a ainsi bouleversé les façons de présenter des résultats d’études en laissant la possibilité pour le présentateur, à tout moment, de choisir le sujet qu’il souhaite développer et s’adapter aux demandes de son auditoire. Une demande de précisions ? Il est facile de zoomer sur une partie de la présentation pour apporter un niveau de détail supplémentaire… et si tout est clair pour l’auditoire, le présentateur n’a pas besoin de la diffuser.

5. S’adapter à son auditoire !

Plutôt que de vouloir en dire le plus possible dans la période consacrée par votre client, il est préférable d’aller à l’essentiel et de se poser au préalable les bonnes questions. Qui seront les personnes présentes ? Quel est leur rôle au sein de l’entreprise et du projet ? On ne présente ainsi pas de la même façon des résultats d’études à un chef d’entreprise qui n’aura certainement que très peu de temps à vous consacrer et à une équipe dédiée études qui attendra au contraire un niveau de précision supplémentaire. Respecter le timing, c’est également savoir dégager des temps pour l’échange et la discussion, et ainsi identifier des points à approfondir le moment même ou ultérieurement.

La présentation des résultats idéale est ainsi une savante alchimie de paramètres variés, mais qui implique invariablement une préparation solide en amont. Car comme le souligne Philippe Studer : « faire simple est un art difficile… mais le jeu en vaut la chandelle !

Laisser un commentaire

verbatim