Archive pour la catégorie ‘Etudes de cas’

5 conseils pour des supports de présentation impactants DANS LE MONDE DES ETUDES

Lundi 16 novembre 2015

1. Faire vivre la parole du répondant

Les verbatims issus des études quantitatives et qualitatives sont des mines d’or pour les directions marketing, mais rien de plus soporifique qu’une lecture de ces derniers en présentation orale. Insérer des extraits audios et vidéos viendra donner vie aux résultats par la voix du client lui-même et renforcer le message.

2. Une image vaut mieux qu’un tableau !

Si aujourd’hui la data visualisation est au centre des débats, c’est parce que nous sommes confrontés à l’explosion du big data dans notre quotidien : 90% des données mondiales actuelles ont été créées au cours des 2 dernières années selon McKinsey. Face à cette overdose de chiffres tous azimuts, il convient d’aller à l’essentiel. Alors, parfois, une image aura plus d’impact qu’un tableau de chiffres.

3. Et parfois encore mieux : un dessin !

Testé depuis quelques mois chez EDinstitut, l’introduction de dessins dans les livrables a eu pour conséquence de personnaliser encore plus l’expérience auprès de ses clients. Réalisés sur mesure pour chaque projet, ils font passer le message exact choisi par le chargé d’études ; sans compromis.

4. Une histoire plutôt qu’un discours

Trop souvent, une présentation de résultats se contente de suivre de manière linéaire le plan du questionnaire ou du guide d’entretien. Pourquoi ne pas raconter une histoire ? Partez des conclusions pour revenir au point de départ de votre argumentaire par exemple. Certains outils permettent également de gérer une présentation non linéaire : Prezi a ainsi bouleversé les façons de présenter des résultats d’études en laissant la possibilité pour le présentateur, à tout moment, de choisir le sujet qu’il souhaite développer et s’adapter aux demandes de son auditoire. Une demande de précisions ? Il est facile de zoomer sur une partie de la présentation pour apporter un niveau de détail supplémentaire… et si tout est clair pour l’auditoire, le présentateur n’a pas besoin de la diffuser.

5. S’adapter à son auditoire !

Plutôt que de vouloir en dire le plus possible dans la période consacrée par votre client, il est préférable d’aller à l’essentiel et de se poser au préalable les bonnes questions. Qui seront les personnes présentes ? Quel est leur rôle au sein de l’entreprise et du projet ? On ne présente ainsi pas de la même façon des résultats d’études à un chef d’entreprise qui n’aura certainement que très peu de temps à vous consacrer et à une équipe dédiée études qui attendra au contraire un niveau de précision supplémentaire. Respecter le timing, c’est également savoir dégager des temps pour l’échange et la discussion, et ainsi identifier des points à approfondir le moment même ou ultérieurement.

La présentation des résultats idéale est ainsi une savante alchimie de paramètres variés, mais qui implique invariablement une préparation solide en amont. Car comme le souligne Philippe Studer : « faire simple est un art difficile… mais le jeu en vaut la chandelle !

Résultats d’étude : perception de la gastronomie alsacienne par la population française

Mercredi 24 juin 2015

Dans le cadre de son partenariat avec le food studio de l’Aria Alsace, EDinstitut a mené une étude web auprès d’un échantillon de 512 personnes, représentatif de la population France. Etude menée du 7 et 8 Avril 2015.

L’objectif étant de recueillir les avis sur l’image et la consommation de la gastronomie française.

Constat n° 1 : La région gastronomique de référence est l’Alsace

Le trio de tête des régions considérées comme étant les plus riches en matière de gastronomie est dominé par l’Alsace suivie de loin par la Bretagne et la Bourgogne.

Constat n° 2 : Les produits alsaciens sont bien perçus et consommés.

Preuve de cet engouement,  près de 9 français sur 10 ont déjà consommé un produit alimentaire ou une spécialité culinaire alsacienne. Ils sont qui plus est 97% à avoir une bonne image de notre gastronomie alsacienne.

Constat n° 3 Les produits sont achetés en GMS et consommés soit au restaurant soit à domicile

Lorsque les français les consomment à leur domicile, ils les achètent majoritairement en supermarché (83%) mais aussi chez des traiteurs (43%) et dans des magasins spécialisés (30%).

Télécharger les résultats complets de l’étude : EDinstitut_ARIA2015

Interview : F.Mérieult, directrice marketing international Schmidt

Lundi 22 février 2010

fmerieultNous inaugurons aujourd’hui une nouvelle rubrique sur ce blog, en publiant des témoignages d’hommes et de femmes de marketing, qu’ils soient clients, partenaires ou collaborateurs. L’objectif visé est de partager des réflexions et des tendances métier autour du thème des études de marché et d’opinion.

Pour cette première interview, nous remercions Madame Mérieult, directrice marketing international Schmidt, d’avoir joué le jeu des questions/réponses pour nous apporter son point de vue sur les démarches d’études qualitatives, l’utilisation de la vidéo dans ce type d’études et sa collaboration récente avec EDinstitut.

(Lire la suite…)

1ère expérience Bulletin Board avec le Crédit Mutuel

Jeudi 1 octobre 2009

Accueil Bulletin Board CMAu 2ème trimestre 2009, nous avons commencé à travailler sur l’utilisation des plateformes de discussion online  à des  fins de recueil qualitatif. Cette approche existe sur le marché depuis quelques années et certains de nos confrères en ont fait une prestation qui est aujourd’hui prisée par les annonceurs. Cette tendance, et globalement les approches études utilisant les technologies web, a été mise en avant lors des dernières éditions du salon annuel  des études marketing et opinion (SEMO), dont la prochaine édition aura lieu les 4 et 5 novembre prochains (nous en reparlerons ici).

Aujourd’hui, après une longue phase de défrichage et de simulations sur des groupes tests, nous nous lançons à notre tour dans l’aventure, pour le compte du Crédit Mutuel.

(Lire la suite…)